Migrer vers le Cloud ? Le moment idéal pour réduire l’empreinte d’Oracle.

La migration vers le Cloud, privé, hybride ou public, est un sujet d’actualité important pour de nombreuses organisations. Les avantages du passage à une stratégie Cloud sont nombreux.

Cependant, la migration de vos bases de données Oracle peut vite devenir un vrai casse-tête dans la conduite de cette stratégie Cloud. Les options sont limitées lorsqu’il s’agit de migrer vos bases de données Oracle vers le Cloud. Outre Oracle lui-même, seul un nombre limité de fournisseurs de Cloud sont supportés par Oracle.

Qu’est-ce que cela signifie vraiment lorsqu’Oracle ne supporte pas un fournisseur de Cloud Computing ? On pense souvent que c’est l’infrastructure en particulier qui ne supporte pas le fonctionnement d’une base de données Oracle. Pourtant techniquement, il est toujours possible d’exécuter une base de données Oracle sur n’importe quelle machine virtuelle (VM) en utilisant les procédures d’installation habituelles d’Oracle.

En fait, ce sont les restrictions de licence imposées par Oracle et la manière dont le nombre de vCORES/vCPU est calculé qui limitent ces organisations. Comme on le sait, la licence Oracle est liée au nombre de processeurs sur lesquels les binaires Oracle s’exécutent.

En migrant vers les logiciels libres, et en particulier vers PostgreSQL qui s’impose comme l’alternative à Oracle la plus largement plébiscitée, les entreprises ne rencontrent pas ces restrictions de licence. Presque tous les fournisseurs de Cloud offrent PostgreSQL en standard. L’utilisation de PostgreSQL signifie la liberté et une réelle possibilité de choix entre de nombreux fournisseurs de Cloud, sans crainte de coûts de licence inattendus. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’utilisation de PostgreSQL est de plus en plus stimulée par l’offre même dont elle fait l’objet chez les grands fournisseurs de Cloud.

Lorsque vous définissez vos objectifs pour la migration vers le Cloud, envisagez également de combiner les avantages d’une migration vers le Cloud avec une migration des bases de données Oracle vers PostgreSQL.

En plus de la liberté de choix, vous pourrez rapidement mettre en évidence un coût total de possession inférieur.

En résumé, les avantages d’une migration vers le Cloud sont considérablement plus importants si vous la combinez avec une réduction simultanée de votre empreinte Oracle.